Odeurs et émotions : l'olfactothérapie

asiatparfumCette odeur “mmh j’adore, elle m’ouvre, me vivifie” et celle-ci “ah non quelle horreur ! éloigne-moi cela tout de suite, cela me fait penser à … ".Une odeur nous attrape et déclenche une réponse physique et/ou émotionnelle presque instantanée. Son pouvoir est justement de nous saisir, au-delà du mental, dans cette immédiateté sensorielle en provoquant attraction/répulsion – évocation et souvenirs. En thérapie psycho-corporelle, l’utilisation olfactive des huiles essentielles permet en douceur d’accéder à nos bleus de l’âme.  

A l’aide d’une touche à sentir imbibée d’une H.E. choisie, je propose au patient de la respirer consciemment et de se laisser littéralement toucher par ses effets. La réponse est relativement immédiate : soit la personne s’ouvre à ce qu’elle ressent, soit elle se ferme et oppose une résistance (souvent malgré elle) pour ne pas être atteinte dans sa sensibilité. Dans les deux cas, nous avons une occasion d’apprentissage. Je peux accompagner le patient à intégrer le souvenir difficile ou lui enseigner comment il résiste pour éviter de sentir.

lotusCertaines émotions, comme la peur, la honte, la rage ont été si douloureuses, inquiétantes, intenses qu’elles sont jugées comme dangereuses par le patient. Dans la mémoire émotionnelle, ces sensations sont étiquetées par un “plus jamais cela”.  
Les odeurs permettent en douceur et en progression d’apprivoiser ces flux de vie pour les remettre en circulation. Les libérer implique d’être capable de les ressentir et de les expérimenter pleinement. Ainsi, ce ne sont plus des odeurs/émotions vécues ennemies mais elles deviennent, au contraire, les ressources d’une expression profonde et entière.